Avant-propos

La restriction de croissance fœtale secondaire à l’insuffisance placentaire demeure une cause importante de morbidité et de mortalité périnatales. La décision de provoquer un accouchement avant terme doit tenir compte, d’une part, des complications associées à la prématurité et, d’autre part, des risques d’une hypoxie fœtale pouvant induire des dommages cérébraux. Dans cette section, vous trouverez les arguments qui sous-tendent l’importance clinique de l’enregistrement du flux aortique isthmique fœtal au cours de l’insuffisance placentaire. Par un rappel de la dynamique circulatoire fœtale, vous comprendrez l’influence de l’impédance vasculaire du placenta et de l’impédance vasculaire cérébrale sur le flux diastolique dans l’isthme aortique. Ainsi, du sang pauvre en oxygène est acheminé vers le cerveau lorsque le flux diastolique dans l’isthme aortique est inversé à cause d’une augmentation de la résistance placentaire associée à une vasodilatation cérébrale. Dans la rubrique suivante « Conférence », vous pourrez visionner l’exposé du Dr. Jean-Claude Fouron sur la dynamique circulatoire fœtale et consulter le texte de l’exposé .

Laisser un commentaire